• SIEE

Quel vidéoprojecteur est fait pour vous ?

Vous adorez votre TV, mais il manque la sensation et le grain de l'image "cinéma" ? Vous voulez en prendre plein la vue avec un écran dont la taille est supérieure à 2 mètres ? Cet article va vous aider à choisir le meilleur type de vidéoprojecteur en fonction de vos besoins.


Si vous vous intéressez de près ou de loin au monde du home cinéma, vous savez qu'il existe énormément de technologies différentes pour les téléviseurs. Mais peut-être ne savez-vous pas qu'il en est de même pour les vidéoprojecteurs.

Avant de commencer, nous ne parlerons ici que des vidéoprojecteurs modernes et ayant une définition au moins Full HD. Nous allons également écarter tous les vidéoprojecteurs qui ne sont pas faits pour le home cinéma comme ceux prévus pour les présentations, pour des activités spécifiques comme l'architecture, ou les "jouets" proposés à 3000 dh ou 5000 dh et ne répondant à aucun des critères requis pour projeter une image de qualité.


On peut classer les vidéoprojecteurs selon 4 critères :


  • La résolution,

  • La technologie de projection de l'image,

  • La lampe,

  • L'optique et la focale.

1. La résolution

Vous avez le choix entre 4 options :


  • Les vidéoprojecteurs Full-HD;

  • Les vidéoprojecteurs Full-HD avec upscaling numérique 4K;

  • Les vidéoprojecteurs Full-HD, avec upscaling mécanique (affichent une image UHD 4K en exploitant la vitesse de commutation extrêmement élevée des micromiroirs composant leurs matrices);

  • Les vidéoprojecteurs UHD 4K et 4K.

Les vidéoprojecteurs uniquement Full-HD n'ont pour avantage que leur prix. Vous pouvez en acheter un neuf sans vous ruiner ou bien trouver un modèle d'occasion qui était très haut de gamme il y a quelques années. Si vous avez le budget pour prendre un modèle avec au moins l'upscaling, nous vous le conseillons fortement.

L'intérêt principal d'un vidéoprojecteur est de pouvoir projeter une image sur un écran vraiment géant (plus de 2 mètres en général). Nous sommes aujourd'hui très habitués aux images de TV ultra modernes, aux smartphones avec écran 4K, etc. Une image Full-HD agrandie sur plus de 2 mètres laisse forcément apparaître les pixels. Tenez-en compte si vous ne voulez pas être déçu.

Et du coup, entre upscaling et résolution 4K native, que choisir ? Si vous avez le budget et si votre installation se veut haut de gamme, la résolution 4K native est forcément la meilleure. Néanmoins, l'upscaling n'est pas pour autant à la ramasse et propose une image qui peut être très belle. Pas mal de nos salles en sont équipées et, même sur des écrans de 3 m 50 le résultat est bluffant. Le choix sera surtout dicté par le budget que vous souhaitez y accorder.

2. La technologie de projection de l'image

Les technologies les plus courantes :

  • LCD (Liquid Crystal Display)

  • DLP (Digital Light Processing)

  • LCOS (Liquid Crystal On Silicon, appelée également SXRD chez Sony et D-ILA chez JVC)

La lumière émise par la lampe peut être soit réfléchie soit transmise, chaque technologie présente son lot d'avantages et d'inconvénients qu'il convient de connaître pour être sûr de faire le bon choix.

Le LCD :

Les vidéoprojecteurs utilisant la technologie LCD sont aujourd'hui quasiment tous appelés tri-LCD, car ils possèdent 3 panneaux LCD. Le premier traitera la lumière rouge, le deuxième le vert et le troisième le bleu.

Cette technologie LCD est très bonne et ne présente pas de défaut particulier. Il n'y a notamment pas d'effet arc-en-ciel comme il pourrait y en avoir avec le DLP. L'image est fidèle, neutre, et la luminosité très homogène. Le contraste était il y a quelques années en dessous des autres technologies, mais le retard a été rattrapé. C'est la qualité globale du vidéoprojecteur qui déterminera la qualité de l'image.

Le DLP :

C'est la plus vieille technologie encore utilisée à ce jour et probablement la plus commune. Son principal atout est son rapport qualité/prix. L'image est très nette et les noirs sont excellents. Son gros bémol est l'apparition de l'effet arc-en-ciel. Toutes les personnes n'y sont pas forcément sensibles, mais si c'est votre cas, les scènes mouvementées ou présentant beaucoup de contraste laisseront apparaître des franges de couleurs clignotant tel un stroboscope.

LCOS :

Ou comment tirer parti du meilleur des deux mondes (LCD & DLP) ! C'est tout simplement la meilleure technologie actuelle. L'image bénéficie d'une colorimétrie incroyable, d'une superbe gestion des noirs, d'un contraste et d'un piqué (netteté) supérieur. Et en prime, plus d'effet arc-en-ciel. Ces vidéoprojecteurs sont conçus pour fonctionner dans des installations home cinéma haut de gamme, telles que les pièces dédiées. Ils n'ont par conséquent pas besoin de beaucoup de luminosité puisqu'ils ont vocation à être utilisés dans le noir.

3. La lampe

Les technologies les plus courantes :


  • La lampe classique au mercure

  • La lampe LED

  • La lampe LASER

La lampe au mercure :

Les lampes au mercure sont les plus courantes, elles sont relativement accessibles et proposent une durée de vie d'au moins 3.000 heures en fonctionnement. Leur faiblesse est de générer de la chaleur, le vidéoprojecteur doit donc être muni d'un système de ventilation performant qui va générer un peu de bruit. Il faut aussi tenir compte du fait que leurs performances vont décroître progressivement lors de leur fin de vie. Vous aurez de moins en moins de luminosité, mais votre vidéoprojecteur pourra continuer de fonctionner encore quelques milliers d'heures. Attention aux manipulations, une fois la lampe mise en température, il ne faut plus toucher au vidéoprojecteur, car le risque de casse est très élevé. Il faut également veiller à respecter le cycle de refroidissement quand vous éteignez l'appareil.

La lampe LED :

La lampe LED est encore peu utilisée dans le monde du home cinéma, car elle manque de luminosité. Elle présente cependant quelques avantages très pratiques. Elle ne chauffe presque pas, ce qui évite les bruits parasites du ventilateur. Sa durée de vie est très grande : environ 20.000 heures. Vous trouverez ce genre de lampe sur les projecteurs les plus compacts.

La lampe LASER :

La lampe LASER sera très sûrement la prochaine technologie embarquée dans tous les bons vidéoprojecteurs home cinéma. Elle est pour l'instant encore assez coûteuse, mais elle ne présente que des avantages et c'est de loin la technologie la plus performante en termes d'image. Fonctionnement silencieux, car le LASER ne chauffe pratiquement pas, très forte luminosité disponible, longévité d'environ 30.000 heures, allumages et extinctions instantanés, potentiel de performance d'image exceptionnel.


4. L'optique et la focale

Nous venons de voir que votre vidéoprojecteur est composé d'une lampe qui émet de la lumière. Cette lumière passe au travers d'un système de traitement de l'image (LCD, DLP, LCOS), puis, pour projeter cette image sur votre écran, le flux lumineux passe par un groupe optique. C'est ni plus ni moins l'équivalent d'un objectif d'appareil photo.

Pour la quasi-totalité des vidéoprojecteurs, l'objectif n'est pas interchangeable, mais sur les modèles extrêmement hauts de gamme, vous pourrez choisir le type de focale que vous souhaitez.


La longueur focale, couramment appelée focale, est la caractéristique de base d'un objectif : elle détermine le champ qu'il couvrira associé à un capteur donné. Elle s'exprime en millimètres : en fait, c'est tout simplement la distance qui sépare le centre optique de l'objectif de l'image d'un sujet situé à l'infini.


Ce qui nous intéresse en home cinéma, c'est de savoir : à quelle distance de l'écran vais-je pouvoir installer mon vidéoprojecteur ? Il existe donc trois types d'objectifs :

  • Les vidéoprojecteurs à focale standard. Ils sont faits pour être utilisés à une distance de 3 à 5 mètres de l'écran. En fonction du modèle, ces chiffres peuvent varier. Ils couvrent la plupart des tailles de salons.

  • Les vidéoprojecteurs à focale courte. Ils sont plus polyvalents que les précédents puisqu'ils s'utilisent sur une distance allant d'environ 1 mètre à 4 ou 5 mètres. Le prix à payer est une performance moins élevée due aux corrections de déformations géométriques. Ce sont néanmoins de bons produits pour ceux qui n'ont ni l'espace disponible ni l'envie de mettre un gros budget dans ce matériel.

  • Les vidéoprojecteurs à focale ultra courte. Vous allez pouvoir installer votre VP à moins de 50 cm de votre écran ! La qualité d'image est bluffante, mais elle ne pourra pas dépasser les 2 mètres de diagonale (sauf modèle ultra haut de gamme). Si vous reculez l’appareil d'environ 1 mètre, l'image peut néanmoins atteindre les 3 mètres.

SIEE peut servir ses clients partout au Maroc, parmi ses services, la domotique et l'automation, l'installation électrique, et la gestion d'éclairage. www.sieedomotiquemaroc.com